Accéder au contenu principal

P2V - Virtualiser un système physique

Il est possible de virtualiser une installation physique de Windows (P2V).

Cependant, ne vous faites pas trop d'illusions. J'ai testé diverses solutions :
* Sous GNU/Linux : partimage, clonezilla et la commande GNU/Linux dd
* Sous Windows : Disk2VHD et la sauvegarde native de Windows
Toutes ses options s'avèrent compliquées (manipulations pénibles) pour un échec assuré systématiquement. Oubliez !

Demeure la solution VMware Converter.

1 - VMware Converter

Il faut préalablement s'inscrire sur le site de l'éditeur pour obtenir le lien de téléchargement final. Toutefois, l'inscription est gratuite.

Téléchargement :
http://www.vmware.com/products/converter/

L'application doit être installée auparavant. Ensuite, pour pouvoir l'utiliser, il faut lui donner le niveau de privilège Administrateur.

Pour les privilèges administrateur :
  • Clic droit sur l'icône de l'application (elle devrait être sur le bureau)
  • Onglet Compatibilité : cocher "Exécuter ce programme en tant qu'administrateur"
  • Valider

Il est à noter que VMware Converter peut également convertir depuis :
  • les images de sauvegardes TIB Acronis (True Image Echo 9.1 et 9.5, True Image Home 10 et suivant) (non testé)
  • les images de sauvegardes SV2I Norton Ghost (10, 12 et 14) et Image Symantec Recovery (non testé).

2 - Procédure de conversion

Voici la procédure pour convertir un OS physique en machine virtuelle :
a) Source System
* Select source type : Powered-on machine
* Specify the powered-on machine : This local machine
b) Destination System
* Select destination type : VMware Workstation or other VMware virtual machine
* Name : le nom de la machine
* Select a location for the virtual machine : renseigner le dossier de destination
c) Options
* Éditez pour dé/sélectionner les partitions et autres caractéristiques.
* A ce stade, il est possible d'opter pour des partitions non Windows mais la réussite n'est pas garantie.
d) Summary
* Résumé

L'application VMware Converter semble non fonctionnelle sous GNU/Linux via Wine. Parce qu'elle devrait être lancée sous root.

3 - Exploitation de la conversion

En patientant, on obtient 2 fichiers :
  • Nom_Machine.vmdk : le disque dur virtuel utilisable sous VMware Workstation ou Player ainsi que sous VirtualBox.
  • Nom_Machine.vmx : le descriptif de configuration de la machine virtuelle à utiliser sous VMware Workstation ou Player.
Notez que le disque virtuel VMDK obtenu est directement et immédiatement exploitable dans une machine virtuelle. Dans le cas initial d'une machine avec plusieurs systèmes, si la seule partition contenant Windows a été correctement sélectionnée, on obtient un Windows directement opérationnel et qui n'est pas "pollué" par un Grub ou autre sélecteur de système d'exploitation.

Par contre, cette astuce est inutilisable pour un système non Windows. Pour sélectionner les partitions GNU/Linux, il faut faire à l'aveuglette (logique puisque Windows ne voit pas correctement les partitions non Windows) mais ensuite, c'est un bel échec assuré.

4 - Intérêt du P2V

  • Réutiliser un Windows d'un vieux disque
  • Ne pas perdre trop de temps à recréer une machine virtuelle Windows

5 - Avertissements

  • Pour rappel, cette astuce est inexploitable pour virtualiser un système d'exploitation non Windows.
  • Si la version physique de Windows est en 64 bits, pensez à activer dans le BIOS / UEFI les capacités de virtualisation 64 bits (Virtualization Technology) AMD-V (pour AMD) ou VT-x (pour Intel).

Posts les plus consultés de ce blog

WPS Office - WPS Office contre LibreOffice

En mettant en place toute la logithèque nécessaire sur un PC portable neuf, j'ai découvert la suite WPS Office préinstallée. En fait, j'ai découvert que cette suite était aussi disponible pour PC, dont Windows ET GNU/Linux, puisqu'elle est déjà disponible gratuitement pour Android et iOS. Cette suite propose un tableur (Spreadsheets), un traitement de texte (Writer) et une application de présentation (Presentation). L'interface se rapproche beaucoup (voire totalement) de l'interface actuelle de Microsoft Office (exit les menus pour faire place à des onglets thématiques). Voir les liens en bas.

Cette suite est proposé par la société chinoise Beijing Kingsoft Office Software Co sous licence propriétaire.

Les formats proposés sont les formats Microsoft Office et l'export en PDF mais aucunement les formats LibreOffice OpenDocument (ODF).

J'ai poussé la curiosité à la tester brièvement dans deux machines virtuelles, une sous Windows 10 et l'autre sous Mageia 5…

Mageia 6 - Retour d'expèriences

Mageia 6 est enfin sorti et j'ai eu plusieurs système à migrer. D'ailleurs, je me demande si ce ne serait pas un complot du FIDEL (Fondation des Infâmes Développeurs Extra-terrestres (GNU) Linux)) puisque sont "tombées" dans le même laps de temps les distributions Debian, Fedora et Mageia ! Et en réalité, mieux vaux actuellement réinstaller totalement ces trois que de tenter une migration si on utilisait KDE (et KDM).

Je ne m'étendrai pas sur Debian (installation facile) et Fedora (dont l'installateur met 2 bonnes heures à analyser mes partitions pour planter ensuite trop facilement). Bref, du hors sujet .....
1 - Problématique En fait, concernant Mageia, les écueils concernent autant KDE/Plasma et KDM qui est abandonné au profit de SDDM (autre choix possible) que les paquetages 32 bits si le système est en 64 bits. J'avais eu la présence d'esprit préalable de lire la page des notes de Mageia 6 et de repérer la partie mise à niveau de Mageia 5 vers 6…

La méteo dans un terminal

Si vous voulez la météo, il existe des tas d'applications graphiques, des extensions dédiées pour divers systèmes d'exploitations et pour divers environnements de bureaux. sans oublier les multiples sites internet.
1 - La météo dans la console Il est également possible d'avoir la météo dans une console. Oui, j'oubliais ! L'astuce est plutôt pour les utilisateur GNU/Linux, BSD, Mac. Brefs, les systèmes d'exploitations qui offrent un terminal. ... On me dit dans l'oreillette que Windows 10 a désormais un "vrai" terminal sauce Linux. Je ne le connais pas, donc m'abstiens. Par contre, pour Windows, vous aurez en fin d'article la variante pour vous ;-)

Revenons à notre terminal. Pas besoin des droits root.

Pour la météo de Toulouse :
$ curl wttr.in/Toulouse
Pour la météo de Brest
$ curl wttr.in/Brest
Cas particulier pour les noms composés :
$ curl wttr.in/Le+Havre
Vous pouvez aussi saisir les coordonnées GPS. Si vous ne les avez pas, vous pouvez l…