Accéder au contenu principal

Mageia 6 - Retour d'expèriences

Mageia 6 est enfin sorti et j'ai eu plusieurs système à migrer. D'ailleurs, je me demande si ce ne serait pas un complot du FIDEL (Fondation des Infâmes Développeurs Extra-terrestres (GNU) Linux)) puisque sont "tombées" dans le même laps de temps les distributions Debian, Fedora et Mageia ! Et en réalité, mieux vaux actuellement réinstaller totalement ces trois que de tenter une migration si on utilisait KDE (et KDM).

Je ne m'étendrai pas sur Debian (installation facile) et Fedora (dont l'installateur met 2 bonnes heures à analyser mes partitions pour planter ensuite trop facilement). Bref, du hors sujet .....

1 - Problématique

En fait, concernant Mageia, les écueils concernent autant KDE/Plasma et KDM qui est abandonné au profit de SDDM (autre choix possible) que les paquetages 32 bits si le système est en 64 bits. J'avais eu la présence d'esprit préalable de lire la page des notes de Mageia 6 et de repérer la partie mise à niveau de Mageia 5 vers 6. Sur un système 64 bits, il y est recommandé de désinstaller préalablement les paquets en 32 bits, du moins ceux contenant le terme "devel" dans le nom de paquetage. La liste de ces candidats s'obtient via la ligne suivante :
rpm -qa --queryformat "%{NAME}-%{version}-%{RELEASE}-%{ARCH}\n" |grep i586 |grep devel

Or, les candidats étaient trop nombreux à mes yeux. Je craignais une certaine instabilité en migrant ainsi.

Le choix de la méthode à donc était vite fait : on sauvegarde (incontournable dans tous les cas) puis on réinstalle entièrement en formatant préalablement les partitions systèmes.

Sous un autre angle, je repartirai avec une installation toute fraîche sans obscur reliquats car je mettais à jour Mageia par changement des sources depuis sa toute première version. Or, depuis Mageia 5 au minimum, lors du démarrage initial de Mageia, j'étais informé de la présence d'une option de démarrage désormais obsolète. Pas de quoi paniquer mais plus du vraiment "propre". Bref, l'occasion parfaite pour tout rebâtir ....

2 - Installation

Je passe sur la partie installation proprement dite (via le DVD émulé avec un boitier spécial montage d'images ISO), étape largement facile, sur une partition fraichement formatée en Ext4. J'ai choisi Plasma et Xfce (parce que j'aime bien avoir un environnement de secours en cas de besoin) ainsi que SDDM comme gestionnaire de connexion. Le paramétrage final est, lui aussi, plus que facile. J'ai pu comblé mes éventuels manques d'applications initiales facilement.

Par contre, avec plusieurs systèmes à migrer, j'ai du ruser un peu pour me simplifier la vie. Et ce besoin aurait été identique avec n'importe quelle distribution. Pour résumer, j'ai deux installations sur une machine strictement identique (tour PC) et une installation sur le disque externe USB pour un PC portable.

Et puisque la machine est strictement identique pour ces deux installations, je me demandais comment procéder. Un clonage avec Clonezilla ou utiliser une liste de paquetage pendant l'installation ? J'ai opté pour l'exportation des paquetages installés sur la première installation grâce à la commande suivante (Merci Adrien ;-) ):
rpm -qa --queryformat "%{NAME}\n" > liste.txt

Liste que j'ai retravaillée pour supprimer toutes les librairies et autres paquets installés par le seul mécanisme des dépendances. Le but était d’alléger le processus. J'ai donc sauvegardé cette liste (format TXT) sur une clef USB.

La petite surprise est venue au moment de la sélection des paquetages lors de l'installation sur la seconde configuration identique sur la tour PC. J'ai choisi la personnalisation des paquetages afin de pouvoir charger ma liste de courses à faire. Toutefois, j'étais devant la porte du magasin mais devant une porte désespérément close ! Impossible de trouver cette fichue clef USB ! Même en la changeant de port USB ! Et pourtant, lors de l'étape du choix des partitions, cette clef (déjà branchée) était correctement visible et exploitable. Je n'ai toujours rien compris à ce petit problème. Un bug ?

J'ai du composer avec ce bug. Pour compléter ma panoplie logicielle, une fois l'installation totalement achevée, plutôt que de rechercher une nouvelle fois les paquetages, j'ai réutilisé ma liste de paquetages avec le terminal. Je n'aurai pas fait en vain cette liste que j'ai retravaillée pour faire plusieurs groupes alphabétiques. Initialement, cette liste mettait un paquetage par ligne (je vous laisse imaginer le nombre de lignes). Pour aller plus vite, j'ai donc regroupé ces paquetages selon leur première lettre. Ce long travail a été réutilisé pour la seconde installation sur la tour PC mais aussi pour l'installation sur le PC portable.

Le complément d'installation a été un peu long mais bien moins que la première fois. De fait, le résultat donne dans le terminal :
urpmi liste_de_paquetages

3 - Verdict

A l'issue de l'installation, et après avoir renommé le fichier caché /home/user/.kde (en attendant de le détruire), ma session Plasma a démarré correctement sur un profil vierge (comme pour la première installation. Je passe sur la partie paramétrage / personnalisation.

Je n'ai pas donc eu de problème majeur.

3.1 - Petits soucis

En souci mineur, je note :
  • Un léger plantage lorsque j'ai tenté de redimensionner l'épaisseur d'un tableau de bord que j'ajoute systématiquement sous KDE/Plasma en haut d'écran (pour me rassembler les liens vers mes principales applications). J'ai du me résoudre à laisser l'épaisseur par défaut.
  • Le choix du thème d'icônes Oxygen est, à priori, désormais à proscrire au bénéfice de Brise (Breeze). Les icônes Oxygen sont invisibles (mais est-ce du à mes réglages ?) Va pour les icônes Brise ... sauf pour VirtualBox avec un thème sombre où l'icône VirtualBox sauce Brise est peu visible (J'ai remis l'icône officielle de VirtualBox.). Mais nous sommes là dans du cosmétique et des affaires de goûts ....
  • Le paquetage Audex n'est pas (encore) porté par l'équipe officielle de Mageia 6 mais j'ai trouvé des solutions de rechanges. Entretemps, Bidulle (Merci à toi ;-) ) a créé les paquetages nécessaire pour Audex.
  • Je ne comprends toujours pas pourquoi je dois saisir un mot de passe lorsque j'insère un périphérique USB (une clef ou un disque dur) quand Debian, Fedora et Manjaro n'ont pas cette exigence. C'est gérable mais pénible. De fait, au fil des utilisations, je me rends compte que je peux outrepasser ce mot de passe et ouvrir directement ce périphérique USB avec Dolphin. Mais si je procède ainsi (en passant ce sésame), c'est le débranchement du périphérique qui doit être apprivoisé en le gérant uniquement via le gestionnaire des tâches (et non via Dolphin).
  • Phatch plante mais je ne suis pas allé plus loin et l'ai désinstallé (Darktable et RawTherapee disponibles et fonctionnels).
  • J'ai du me résoudre à installer Skype pour Linux (en beta) car Microsoft a fait, à priori, de grosses modifications et, désormais les applications de messageries instantanées (Pidgin, Kopete, Empathy ...) sont incapables de gérer ces types de comptes. La connexion échoue. D'ailleurs, le protocole Microsoft Windows Live a quasi disparu de ces applications open-sources. Toutefois, ce problème ne vient nullement de Mageia et le problème doit être identique avec toutes les distributions. .... Vive les protocoles propriétaires !
  • J'ai également désinstallé Wammu pour gérer mon Galaxy Note 4. L'appareil est listé chez Wammu mais je ne parvient pas à saisir correctement le port USB dans Wammu (malgré lsusb). Il semble que beaucoup aient ce problème avec des appareils différents ce qui laverait Mageia 6 de toute faute.
  • VMware ! Ah VMware ! Que des complications techniques avec cette applications ! Et peu importe la distribution ! Un changement de noyau ! Hop, terminé ! Fonctionne plus ! Il a fallu fouiller et ruser pour le faire fonctionner celui-là ! La solution est dans le post 14 pour Mageia. .... Jusqu'au prochain changement de noyau probablement .... Je reviendrai peut-être dessus le sujet VMware ... 
  • Il est vrai que pour certains paquetages, il est assez pénible et bizarre de devoir choisir pour tel ou tel paquet dans le jeu de dépendances. J'ai eu 2 fois cette question. L'utilisateur lambda se contre-fout de ces aspects techniques et ne les comprends même pas. Pourquoi ne pas fixer une règle par défaut supprimant ces options où on ne sait jamais quelle serait la meilleure option ? Les autres distributions le font ; pourquoi Mageia ferait exception ? C'est ... chiant !

3.2 - Point positifs

En point positif (outre l'installation facile), je note :
  • Tous les besoins applicatifs restent couverts.
  • Les applications (à l'exception de forts rares cas) sont correctement localisées.
  • Le problème du contrôle fsck est enfin résolu ! Pour rappel, sous Mageia 5/5.1, il m'était absolument impossible de faire le contrôle fsck (tous les 20 montages) des mes partitions car Mageia finissait invariablement par éteindre la machine. J’étais systématiquement obligé de redémarrer sauvagement pour faire ce contrôle sous Debian, Fedora ou Manjaro.
  • J'ai compris (enfin !) et solutionné le problème VirtualBox avec le support USB. Je reviendra dessus très prochainement. En bref, il faut installer aussi le paquet virtualbox-guest-additions qui ne s'installe pas automatiquement par le biais des dépendances puis télécharger sur le site source VirtualBox les Extensions VBox afin de les installer dans VirtualBox.
  • J'ai aussi solutionné mon problème de lisibilité de Firefox via un nouveau thème et surtout une meilleure gestion de GTK sous Plasma. Sous Mageia 5 (et Debian 8), pour certains site, je voyais mal ce que j'écrivais. Ayant choisi un thème général sombre, c'était tout ou rien ce qui gênait la lisibilité des boites de dialogues. D'une part, sous Mageia 6, la gestion des thèmes GTK est bien mieux gérée quel que soit le thème général de Plasma (Qt) et d'autre part, j'ai pu revenir à un thème Firefox plus générique mais satisfaisant dans mes besoins (Dark Blue).

3.3 - Nouveautés

Autre nouveauté de Plasma découverte, la possibilité de paramétrer :
  • un diaporama sur l'écran de verrouillage
  • une image personnelle sur l'écran de connexion de SDDM.
Plus besoin de télécharger un thème de connexion tout prêt.

Et oui, c'est cosmétique, donc optionnel, donc .... incontournable.

3.4 - Gestion des dépôts

Je me suis amusé à faire quelques tests en machine virtuelle. J'ai ainsi ajouté les dépôts Google, Opéra et Skype. J'ai aussi tenté pour Vivaldi. Je remarque que :
  • Le gestionnaire de dépôts traditionnel du Centre de Contrôles Mageia (CCM) liste bien les dépôts Google mais pas les dépôts Skype et Opera.
  • La ligne de commande urpmi --auto-update, comme le gestionnaire classique de dépôts liste Google mais ni Skype, ni Opera.
  • Seul DNFDragora, via son gestionnaire de dépôts, liste correctement tous les dépôts.
  • Seul Opera inscrit son dépôt, via l'installation de son RPM. Vivaldi est à la traine en ce qui concerne un éventuel dépôt ... mais c'est un autre sujet.
En résumé, le gestionnaire de dépôts traditionnel du CCM a un problème avec les dépôts actuellement. Vous me direz que le futur existe déjà avec DNFDragora qui semble déjà bien au point. Faudra quand même donner un petit coup de tournevis au gestionnaire de dépôts traditionnel du CCM ou mettre à la retraite cette partie. .....

4 - En résumé

Après avoir utilisé en machine réelle Mageia 6 depuis sa sortie, et non en machine virtuelle, même s'il me reste à tester la partie imprimante et scanner (HP PhotoSmart 5510), Mageia 6 me laisse une agréable impression à l'usage. Pas de plantage, des ennuis pénibles solutionnés dans l'ensemble. Les petits ennuis sont vraiment petits : soit ils sont déjà solutionnés , soit leurs causes n'impliquent pas vraiment une distribution en particulier, soit ils sont ridicules.

Pas de regrets ;-)

Posts les plus consultés de ce blog

La méteo dans un terminal

Si vous voulez la météo, il existe des tas d'applications graphiques, des extensions dédiées pour divers systèmes d'exploitations et pour divers environnements de bureaux. sans oublier les multiples sites internet.
1 - La météo dans la console Il est également possible d'avoir la météo dans une console. Oui, j'oubliais ! L'astuce est plutôt pour les utilisateur GNU/Linux, BSD, Mac. Brefs, les systèmes d'exploitations qui offrent un terminal. ... On me dit dans l'oreillette que Windows 10 a désormais un "vrai" terminal sauce Linux. Je ne le connais pas, donc m'abstiens. Par contre, pour Windows, vous aurez en fin d'article la variante pour vous ;-)

Revenons à notre terminal. Pas besoin des droits root.

Pour la météo de Toulouse :
$ curl wttr.in/Toulouse
Pour la météo de Brest
$ curl wttr.in/Brest
Cas particulier pour les noms composés :
$ curl wttr.in/Le+Havre
Vous pouvez aussi saisir les coordonnées GPS. Si vous ne les avez pas, vous pouvez l…

WPS Office - WPS Office contre LibreOffice

En mettant en place toute la logithèque nécessaire sur un PC portable neuf, j'ai découvert la suite WPS Office préinstallée. En fait, j'ai découvert que cette suite était aussi disponible pour PC, dont Windows ET GNU/Linux, puisqu'elle est déjà disponible gratuitement pour Android et iOS. Cette suite propose un tableur (Spreadsheets), un traitement de texte (Writer) et une application de présentation (Presentation). L'interface se rapproche beaucoup (voire totalement) de l'interface actuelle de Microsoft Office (exit les menus pour faire place à des onglets thématiques). Voir les liens en bas.

Cette suite est proposé par la société chinoise Beijing Kingsoft Office Software Co sous licence propriétaire.

Les formats proposés sont les formats Microsoft Office et l'export en PDF mais aucunement les formats LibreOffice OpenDocument (ODF).

J'ai poussé la curiosité à la tester brièvement dans deux machines virtuelles, une sous Windows 10 et l'autre sous Mageia 5…