Accéder au contenu principal

Vérification des disques sous GNU/Linux - fsck

Assez régulièrement, lors du démarrage d'un système GNU/Linux, les disques sont vérifiés via un FSCK afin de corriger les éventuels problèmes. C'est très utile et mieux vaut laisser faire. Oui mais il est possible qu'on souhaiterait espacer un peu l'intervalle de temps entre deux vérifications.

L'opération passe par la commande tune2fs.

Voyons les informations délivrées :
# tune2fs -l /dev/sda2
Qui nous retourne :
[root@localhost teutates]# tune2fs -l /dev/sda3
tune2fs 1.42.9 (28-Dec-2013)
Filesystem volume name:   FEDORA
Last mounted on:          /
Filesystem UUID:          58b1818d-767e-49cb-ac7b-6aac96516807
Filesystem magic number:  0xEF53
Filesystem revision #:    1 (dynamic)
Filesystem features:      has_journal ext_attr resize_inode dir_index filetype extent flex_bg sparse_super large_file huge_file uninit_bg dir_nlink extra_isize
Filesystem flags:         signed_directory_hash 
Default mount options:    user_xattr acl
Filesystem state:         clean
Errors behavior:          Continue
Filesystem OS type:       Linux
Inode count:              1638400
Block count:              6553600
Reserved block count:     327680
Free blocks:              3427473
Free inodes:              1336452
First block:              0
Block size:               4096
Fragment size:            4096
Reserved GDT blocks:      1022
Blocks per group:         32768
Fragments per group:      32768
Inodes per group:         8192
Inode blocks per group:   512
Flex block group size:    16
Filesystem created:       Sun Dec 22 12:42:02 2013
Last mount time:          Sun Jan 12 17:28:05 2014
Last write time:          Sun Jan 12 17:28:05 2014
Mount count:              11
Maximum mount count:      -1
Last checked:             Sun Dec 22 12:42:02 2013
Check interval:           0 (<none>)
Lifetime writes:          12 GB
Reserved blocks uid:      0 (user root)
Reserved blocks gid:      0 (group root)
First inode:              11
Inode size:               256
Required extra isize:     28
Desired extra isize:      28
Journal inode:            8
Default directory hash:   half_md4
Directory Hash Seed:      c507a7fa-a96b-41bf-b375-660f069564ad
Journal backup:           inode blocks
[root@localhost teutates]#  
Par conséquent, nous savons que la vérification se fait tous les 11 montages de partitions (cf Mount count).

Tous les 11 montages étant un laps de temps trop court, augmentons le à 21, grâce à la commande suivante :
# tune2fs -c 21 /dev/sda3
[root@localhost teutates]# tune2fs -c 21 /dev/sda3
tune2fs 1.42.9 (28-Dec-2013)
Définition du nombre maximal de montages à 21
[root@localhost teutates]# 
Vérifions :
[root@localhost teutates]# tune2fs -l /dev/sda3
tune2fs 1.42.9 (28-Dec-2013)
Filesystem volume name:   FEDORA
Last mounted on:          /
Filesystem UUID:          58b1818d-767e-49cb-ac7b-6aac96516807
Filesystem magic number:  0xEF53
Filesystem revision #:    1 (dynamic)
Filesystem features:      has_journal ext_attr resize_inode dir_index filetype extent flex_bg sparse_super large_file huge_file uninit_bg dir_nlink extra_isize
Filesystem flags:         signed_directory_hash 
Default mount options:    user_xattr acl
Filesystem state:         clean
Errors behavior:          Continue
Filesystem OS type:       Linux
Inode count:              1638400
Block count:              6553600
Reserved block count:     327680
Free blocks:              3427473
Free inodes:              1336452
First block:              0
Block size:               4096
Fragment size:            4096
Reserved GDT blocks:      1022
Blocks per group:         32768
Fragments per group:      32768
Inodes per group:         8192
Inode blocks per group:   512
Flex block group size:    16
Filesystem created:       Sun Dec 22 12:42:02 2013
Last mount time:          Sun Jan 12 17:28:05 2014
Last write time:          Fri Jan 31 19:20:58 2014
Mount count:              11
Maximum mount count:      21
Last checked:             Sun Dec 22 12:42:02 2013
Check interval:           0 (<none>)
Lifetime writes:          12 GB
Reserved blocks uid:      0 (user root)
Reserved blocks gid:      0 (group root)
First inode:              11
Inode size:               256
Required extra isize:     28
Desired extra isize:      28
Journal inode:            8
Default directory hash:   half_md4
Directory Hash Seed:      c507a7fa-a96b-41bf-b375-660f069564ad
Journal backup:           inode blocks
[root@localhost teutates]#

Nous avons bien maintenant un intervalle temporel de 21 montages.

Il est également possible d'avoir la vérification fsck tous les 21 démarrages OU tous les 15 jours maximums : # tune2fs -c 21  -i 15d /dev/sda3
La valeur -c 21 force un intervalle de 21 montages tandis que la valeur -i 15d force une vérification fsck tous les 15 jours si l'intervalle de 21 montages n'est pas atteint d'ici les 15 jours.

Pour obtenir un fsck sans obligation en nombre de jours (donc annuler l'opération ci dessus) :
# tune2fs -c 21 -i 0d /dev/sda3

Posts les plus consultés de ce blog

La méteo dans un terminal

Si vous voulez la météo, il existe des tas d'applications graphiques, des extensions dédiées pour divers systèmes d'exploitations et pour divers environnements de bureaux. sans oublier les multiples sites internet.
1 - La météo dans la console Il est également possible d'avoir la météo dans une console. Oui, j'oubliais ! L'astuce est plutôt pour les utilisateur GNU/Linux, BSD, Mac. Brefs, les systèmes d'exploitations qui offrent un terminal. ... On me dit dans l'oreillette que Windows 10 a désormais un "vrai" terminal sauce Linux. Je ne le connais pas, donc m'abstiens. Par contre, pour Windows, vous aurez en fin d'article la variante pour vous ;-)

Revenons à notre terminal. Pas besoin des droits root.

Pour la météo de Toulouse :
$ curl wttr.in/Toulouse
Pour la météo de Brest
$ curl wttr.in/Brest
Cas particulier pour les noms composés :
$ curl wttr.in/Le+Havre
Vous pouvez aussi saisir les coordonnées GPS. Si vous ne les avez pas, vous pouvez l…

Mageia 6 - Retour d'expèriences

Mageia 6 est enfin sorti et j'ai eu plusieurs système à migrer. D'ailleurs, je me demande si ce ne serait pas un complot du FIDEL (Fondation des Infâmes Développeurs Extra-terrestres (GNU) Linux)) puisque sont "tombées" dans le même laps de temps les distributions Debian, Fedora et Mageia ! Et en réalité, mieux vaux actuellement réinstaller totalement ces trois que de tenter une migration si on utilisait KDE (et KDM).

Je ne m'étendrai pas sur Debian (installation facile) et Fedora (dont l'installateur met 2 bonnes heures à analyser mes partitions pour planter ensuite trop facilement). Bref, du hors sujet .....
1 - Problématique En fait, concernant Mageia, les écueils concernent autant KDE/Plasma et KDM qui est abandonné au profit de SDDM (autre choix possible) que les paquetages 32 bits si le système est en 64 bits. J'avais eu la présence d'esprit préalable de lire la page des notes de Mageia 6 et de repérer la partie mise à niveau de Mageia 5 vers 6…

WPS Office - WPS Office contre LibreOffice

En mettant en place toute la logithèque nécessaire sur un PC portable neuf, j'ai découvert la suite WPS Office préinstallée. En fait, j'ai découvert que cette suite était aussi disponible pour PC, dont Windows ET GNU/Linux, puisqu'elle est déjà disponible gratuitement pour Android et iOS. Cette suite propose un tableur (Spreadsheets), un traitement de texte (Writer) et une application de présentation (Presentation). L'interface se rapproche beaucoup (voire totalement) de l'interface actuelle de Microsoft Office (exit les menus pour faire place à des onglets thématiques). Voir les liens en bas.

Cette suite est proposé par la société chinoise Beijing Kingsoft Office Software Co sous licence propriétaire.

Les formats proposés sont les formats Microsoft Office et l'export en PDF mais aucunement les formats LibreOffice OpenDocument (ODF).

J'ai poussé la curiosité à la tester brièvement dans deux machines virtuelles, une sous Windows 10 et l'autre sous Mageia 5…